Association Les Dents La vie

01 42 96 61 95

Dans quels cas peut-on utiliser des implants dentaires ?

Édentation unitaire :

Une seule dent est absente. Pour éviter d’abîmer les dents voisines, le chirurgien-dentiste a la possibilité d'insérer un implant unitaire dans l'os de la mâchoire et de réaliser une fausse dent esthétique, en prenant appui uniquement sur cet implant.

Édentation intercalaire :

Plusieurs dents sont manquantes, les deux dents bordant l'édentation sont très éloignées l'une de l'autre. Le chirurgien-dentiste place alors un ou plusieurs implants dentaires, de manière à reconstruire les dents manquantes sans s'appuyer sur les dents voisines. Cette technique s'applique également lorsque les dents restantes ne sont pas suffisamment solides, ou nombreuses, pour servir d'appui aux dents prothétiques.

Édentation postérieure :

Dans ce cas de figure, les dents manquantes sont situées à l'arrière de la mâchoire et on ne dispose pas de dent postérieure d’appui pour réaliser un bridge. Auparavant, c'était dans cette configuration qu'une prothèse amovible était réalisée. Désormais, le chirurgien-dentiste peut poser des implants au niveau postérieur et réaliser une prothèse fixe pour remplacer les dents manquantes. Cette technique offre notamment l'avantage d'une mastication efficace.

Édentation totale de la mâchoire :

Toutes les dents sont manquantes. Traditionnellement, le chirurgien reconstitue la ou les mâchoire(s) à l'aide d'une prothèse mobile ou “dentier”. Une base en résine rose faisant office de fausse gencive est surmontée de 14 dents en résine ou en céramique “couleur d'émail dentaire ”. 

Ces prothèses, bien qu'ayant rendu de nombreux services, sont très mobiles, surtout au maxillaire inférieur, et très inconfortable. Elles ne sont pas assez stables. Elles ne permettent pas une mastication correcte, abîment l'os et sont globalement insatisfaisantes au plan psychologique (peur que cela ne se voit). Grâce aux implants, les choix ont radicalement changé.

Il est aujourd'hui possible de placer quatre ou six implants dentaires dans la partie antérieure de l'os des mâchoires et de “clipper” dessus les prothèses amovibles, grâce à un système de boutons-pression ou barres d'ancrage. 

Ces prothèses sont identiques aux précédentes, mais grâce aux implants, elles deviennent rigoureusement immobiles, d’où une mastication efficace et une esthétique retrouvée. Il est aussi possible de mettre en place un nombre plus important d'implants  (entre 10 et 14), de manière à pouvoir réaliser un bridge fixe sur ces implants.

Il ne s'agit plus là d’un appareil amovible, mais d'un bridge scellé à l'aide d'un ciment sur les implants. Cette technique permet, elle aussi, de rétablir une mastication parfaite et un beau sourire sans complexe. Le confort, surtout, est optimal.

Article rédigé par le praticien le 26/10/2018